[CRITIQUE] HOMEFRONT de Gary Fleder (2013)

[CRITIQUE] HOMEFRONT de Gary Fleder (2013)

Synopsis : Ancien agent de la DEA (Brigade américaine des stupéfiants), Phil Broker se retire dans un coin tranquille de la Louisiane avec sa fille pour fuir un lourd passé… Mais Broker ne tarde pas à découvrir qu’un dealer de méthamphétamines, Gator Bodine, sévit dans la petite ville et met en danger sa vie et celle de sa fille. Face à la menace et à la violence croissantes, Broker n’a d’autre choix que de reprendre les armes…

Tricky Spa

Are you ready for the content of 18andabused?

 

[Rétro - William Friedkin] LES GARÇONS DE LA BANDE (1970)

[Rétro - William Friedkin] LES GARÇONS DE LA BANDE (1970)

Si l’on a souvent assimilé William Friedkin à un cinéma de genre plus ou moins précis (French Connection, L’Exorciste, Le Convoi de la Peur…) le réalisateur-diva aura tout de même été très protéiforme tout au long de sa carrière, notamment dans ses premiers films précédant son succès aux Oscars. De multiples influences marquent ses débuts, guidés par la liberté cinématographique qui caractérise la deuxième moitié des années 60 et les années 70 dans le cinéma américain, ce que communément nous appelons désormais le Nouvel Hollywood.

 

[Critique] LOVELACE de Rob Epstein et Jeffrey Friedman (2014)

[Critique] LOVELACE de Rob Epstein et Jeffrey Friedman (2014)

Synopsis : A la fin des années 60, Linda étouffe au sein de sa famille que sa mère, aussi rigide que ses principes religieux, dirige d’une main de fer. C’est une belle fille de 20 ans, prête à embrasser la vie avec enthousiasme malgré sa timidité et sa naïveté.
Quand elle rencontre Chuck Traynor, elle ne résiste pas à son charisme viril, quitte le domicile familial pour l’épouser et fait auprès de lui l’apprentissage d’une liberté qu’elle soupçonnait à peine.
Chuck la persuade de ses multiples talents et l’incite à se laisser filmer lors de leurs ébats. Amoureuse et soumise, elle accepte de jouer quelques scènes d’un film pornographique.
Quelques mois plus tard, en juin 1972, la sortie sur les écrans de GORGE PROFONDE fait d’elle du jour au lendemain une star unique.
Vivement encouragée par Chuck, Linda saisit à bras-le-corps sa nouvelle identité de reine de la liberté sexuelle.

 

[Flashback] 49ÈME PARALLÈLE de Michael Powell & Emeric Pressburger (1941)

[Flashback] 49ÈME PARALLÈLE de Michael Powell & Emeric Pressburger (1941)

Synopsis : Au début de la seconde guerre mondiale, un sous-marin allemand est coulé près des côtes canadiennes. Les autorités vont alors tenter d’arrêter un groupe de rescapés commandés par le lieutenant nazi Hirth.

 

[Critique] YVES SAINT LAURENT de Jalil Lespert (2014)

[Critique] YVES SAINT LAURENT de Jalil Lespert (2014)

Synopsis : Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.

 

[Critique] LES SORCIÈRES DE ZUGARRAMURDI de Álex de la Iglesia (2013)

[Critique] LES SORCIÈRES DE ZUGARRAMURDI de Álex de la Iglesia (2013)

Synopsis : Trois braqueurs d’un magasin d’or de la Puerta del Sol à Madrid, en fuite vers la frontière française, vont se réfugier par erreur dans la ville de Zugarramurdi, haut lieu de la sorcellerie, à la veille d’une très importante réunion de milliers de sorcières…

 

[Critique] FRUITVALE STATION de Ryan Coogler (2013)

[Critique] FRUITVALE STATION de Ryan Coogler (2013)

Synopsis : Le 1er janvier 2009 au matin, Oscar Grant, 22 ans, croise des agents de police dans la station de métro Fruitvale, San Francisco. Le film raconte les vingt quatre heures qui ont précédé cette rencontre.

 

[CRITIQUE] NYMPHOMANIAC, VOLUME 1 de Lars Von Trier (2013)

[CRITIQUE] NYMPHOMANIAC, VOLUME 1 de Lars Von Trier (2013)

Synopsis : Nymphomaniac est la folle et poétique histoire du parcours érotique d’une femme, de sa naissance jusqu’à l’âge de 50 ans, racontée par le personnage principal, Joe, autodiagnostiquée nymphomane. Par une froide soirée d’hiver, le vieux et charmant célibataire Seligman découvre Joe dans une ruelle, rouée de coups. Après l’avoir ramenée chez lui, il soigne ses blessures et l’interroge sur sa vie. Seligman écoute intensément Joe lui raconter en huit chapitres successifs le récit de sa vie aux multiples ramifications et facettes, riche en associations et en incidents de parcours.

 

[Critique] ANGÉLIQUE d’Ariel Zeïtoun (2013)

[Critique] ANGÉLIQUE d’Ariel Zeïtoun (2013)

Synopsis : Le destin incroyable d’Angélique : une jeune fille aussi belle qu’insoumise, qui trouvera dans son amour pour Joffrey de Peyrac la force de combattre l’injustice et la tyrannie dans un siècle en proie aux luttes de pouvoir, aux inégalités et à l’oppression…

 

TOP 10 de la rédaction : « 2013, une année exceptionnelle ! »

TOP 10 de la rédaction : « 2013, une année exceptionnelle ! »

2013 touchant à sa fin, il est temps pour les rédacteurs de choc de CineHeroes de faire le bilan et de  dévoiler chacun leurs dix favoris. Pas toujours d’accord sur certains films, nous nous retrouvons néanmoins tous sur le fait que cette année a été particulièrement exceptionnelle. Retour sur 2013 avec Océane, Quentin, Marc et moi-même.

 

Page 1 of 41412345»102030...Last »