ETF : c'est quoi ?
Source : shutterstock.com

L’acronyme ETF vient de l’anglais Exchanged Traded Funds. Ces produits financiers sont couramment appelés trackers ou fonds indiciels cotés. Ils visent principalement à répliquer les fluctuations d’indices boursiers comme le Nasdaq, le Dow Jones, le CAC 40… Eu égard à son côté passif, ce type de placement affiche généralement des frais moins élevés et plus avantageux par rapport aux fonds à gestion active. 

Comment est constitué un ETF ?

Un ETF, c’est quoi ? Un tracker est défini par le fait de suivre un indice de référence sur les marchés financiers. La valeur de l’ETF peut donc baisser ou augmenter en fonction de l’évolution du cours reproduit. Cette fluctuation est due à la dévalorisation ou à la progression des titres financiers inclus dans le portefeuille. Contrairement aux actifs visant à battre le marché, un fonds indiciel coté s’aligne sur les indices :

  • De marketplaces financières (Euronext 1000, S&P 500, Nikkei, etc.) ;
  • De secteurs d’activité (high-tech, santé, armement, industrie pétrolière, etc.) ;
  • De matières premières (cobalt, cuivre, or, argent, etc.) ;
  • D‘obligations d’États (par exemple, les bons du Trésor) ;
  • D’une zone géographique donnée (Europe, Amérique du Nord, Asie, etc.).

Dans tous les cas, le portefeuille de valeurs n’est pas créé par la société de gestion. Le rôle du gestionnaire de fonds se limite à sélectionner l’indice servant de base au support de placement. Ainsi, vous avez, par exemple, la possibilité d’investir dans un ETF pour le développement durable via les paniers ESG disponibles sur le marché. 

Ces fonds d’investissement sont régulés par l’AMF (autorité des marchés financiers). De ce fait, l’agrément de l’organisme constitue une garantie de fiabilité pour les investisseurs. Pour autant, ces portefeuilles d’actifs financiers ne protègent pas des risques de perte de capital comme tout placement collectif d’ailleurs. 

Comment est constitué un ETF ?
Source : shutterstock.com

Quel est l’intérêt des ETF ?

Ces types de fonds sont surtout intéressants pour investir simultanément dans une centaine d’actions. En effet, les indices répliqués représentent un portefeuille de valeurs mobilières. Vous avez donc l’opportunité de diversifier vos investissements en une seule opération. 

Un tracker peut notamment représenter les valeurs d’un marché, d’un secteur, d’actions françaises ou étrangères, etc. La cotation sur ce segment est par ailleurs réalisée en continu, contrairement aux investissements boursiers traditionnels. Par conséquent, vous êtes libres de vendre ou d’acheter des parts à n’importe quel moment. Il suffit de vous tourner vers un bon broker avec des offres CFD, Forex… 

De plus, vous pouvez passer facilement les ordres avec l’ISIN (numéro d’identifiant international) applicable aux ETF. Les gestionnaires évaluent le plus souvent la valeur liquidative de ces produits chaque jour. Vous pourrez donc réaliser des plus-values de manière continue. D’autre part, ce type de fonds d’investissement implique divers dispositifs de sécurité propres aux placements collectifs :

  • Garantie de titres ;
  • Diversification de fonds ;
  • Dépositaires dissociés des gérants ;
  • Gestion d’actifs régulée ;
  • Protection des investisseurs en cas de faillite du gestionnaire.

Enfin, les porteurs de parts d’ETF peuvent percevoir leurs dividendes par semestre ou par année selon les conditions convenues avec le gestionnaire. 

Quel est l'intérêt des ETF ?
Source : shutterstock.com

Comment investir dans un ETF ?

En général, les particuliers ont des objectifs pratiques. L’investissement représente effectivement une suite logique à cette opération. Vous pouvez accéder à ces offres soit à leur création sur le marché primaire, soit à la bourse, c’est-à-dire sur le marché secondaire. Dans les deux cas, l’accès aux parts est assez facile pour les investisseurs comme sur les actions. 

Pour cette transaction, vous avez seulement besoin d’un PEA ou d’un compte-titres. Ces supports de placements sont aussi accessibles dans le domaine de l’assurance-vie à travers les unités de compte (UC). De plus, les acteurs du secteur favorisent désormais les UC au détriment des fonds en euros classiques avec garantie en capital. Il suffit de préciser vos attentes auprès de votre assureur-vie. 

Toutefois, vous ne devez jamais sous-estimer les risques de perte de capital avec ces instruments financiers. Ainsi, il vaut mieux éviter de mettre en jeu votre cagnotte après avoir réussi à organiser un événement caritatif de Noël pour votre entreprise. Vous devez seulement engager les sommes que vous pouvez vous permettre de perdre. Vous pourrez ensuite suivre sereinement l’évolution de votre investissement. 

En savoir plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici