Zone Téléchargement a changé de nom et d’URL

Lorsque vous ne vous sentez plus en sécurité, ou lorsque vous n’êtes plus libre de mener certaines actions, vous effectuez des changements. C’est ce qui arrive actuellement avec le site : zone-téléchargement. Ce dernier suite à des événements plutôt embêtants a décidé de changer d’URL et de nom. Nous avons des réponses sur ce qui a poussé un tel site à prendre une décision pareille.

Un changement inespéré

Dans la plus part des cas, les sites de téléchargement illégaux qui essai de fuir les poursuites judiciaires, sont obligés de souvent déménagés. Que ce soit pour éviter les clones ou la justice, ces sites mettent tout en œuvre pour ne pas tomber dans des situations pareilles. Mais ils n’y arrivent souvent pas, c’est le cas de zone-téléchargement. Il y a de cela quelques années, il était dans une phase ascendante. Mais suite à quelques déconvenues, le site commence par jouer à un jeu de cache-cache sur le Web. Malgré son statut, zone-téléchargement vient une nouvelle fois de changer d’URL. Cette situation est fréquente surtout lorsqu’il s’agit de site de téléchargement. D’autres plateformes comme Extrême Download ou Libertyland, spécialisés dans le même domaine sont souvent  contraintes elles-aussi de déménager.

Les raisons de ce changement pour zone-téléchargement

Leur caractère illégal constitue la première raison de leurs changements fréquents. Certes, ces sites ne proposent aucun fichier protégé par des droits d’auteur. Mais, vous aurez la possibilité de vous procurer des logiciels, des livres, des films, des albums de musique, des jeux vidéo, ou des magazines. Ils proposent des liens directs pour récupérer tout ça sur de sites de téléchargement direct. Souvent, ces fichiers sont récupérés sur des sites comme : Uploaded, Rapidgator, 1fichier.com, Turbobit, etc. Ils vous proposeront également de suivre des vidéos en streaming. Aussi, s’il le faut, ces sites jonglent avec des pages de publicité souvent inutiles et surtout douteuses. Même pour des non-initiés, l’opération reste assez simple. Mais lorsque vous êtes expert dans le domaine,  vous avez généralement besoin que de quelques minutes pour récupérer un film du box-office. Vous vous procurer facilement un film de qualité standard, sans rien payer, évidemment. C’est un peu comme si vous opérez dans un supermarché sans caisse.

Une lutte féroce contre les plateformes de streaming

Zone Téléchargement avait été contraint de fermer brutalement en novembre 2016  alors qu’il était une figure un maitre dans son domaine en France. Malheureusement, le conte de fée s’est arrêté lorsque l’Hadopi décida de mener une enquête. Mais, une multitude de clones ont fait surface peu après. Beaucoup d’entre eux reprenant le catalogue du site, sa base de données et même son interface. La copie ne vaut pas l’original même dans ce registre. C’est ainsi que de nombreux utilisateurs au lieu de faire confiance à un nouveau site à la fiabilité douteuse, ont préférés se tourner vers les sites dotés de réelles accréditations. Cependant, un clone a réussi en quelque sorte à s’imposer dans ce scepticisme. Mais le site, en insérant ses chiffres dans son URL a régulièrement changé d’adresse sous la pression des clones et la menace constante de la justice. Cette méthode a toutefois ses limites même si elle est employée par d’autres sites du même genre. L’inconvénient numéro 1 étant de perdre les visiteurs incapables de suivre la cadence ou occasionnels. Présentement, le site, pour se baptiser poétiquement Annuaire Téléchargement a dû changer de nom et d’URL. Voilà le changement notable avec le site jusqu’au prochain épisode. Car il est fort probable que ce jeu de cache-cache se déroule encore pendant un long moment. Parce que Google a récemment décidé de faire la chasse aux sites qui favorisent la copie illégale. Ces sites fantômes ne seront jamais tranquilles tant qu’ils ne changeront pas leur manière de fonctionner. La firme explique comment elle lutte activement contre le piratage en ligne dans un récent
rapport publié en français. Ce rapport vient en plus avec des chiffres. C’est certain, cette profession de foi vise à s’attirer les bonnes grâces d’autres producteurs de contenus. Ces derniers qui ont parfois accusés Google de faciliter le piratage en ligne. Mais il faut noter chez eux, une volonté de rentrer dans le rang. Il sera de plus en plus difficile de trouver des sites de contenus piratés, voilà le message à retenir dans tout ceci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here