Le sort des abeilles est si préoccupant qu’on a déjà créé des robots pour les remplacer

De nos jours, les abeilles se font de plus en plus rares et il se pourrait que des minirobots prennent la relève. En effet, un laboratoire néerlandais est en train de concevoir le DelFly Nimble qui se trouve être un drone mesurant seulement quelques centimètres et qui aurait la capacité de polliniser les champs.

Aux Pays-Bas, le laboratoire MAVLab ou Micro Air Vehicle Laboratory de Delft, a l’intension de faire décoller son DelFly Nimble en s’inspirant des abeilles. En réalité, c’est un robot plus ou moins petit puisqu’il fait la taille d’un bras et qui a la capacité de féconder le pistil des fleurs grâce au pollen. Il serait certainement d’une grande utilité si les abeilles devenaient beaucoup plus rares dans la nature.

Le 14 Septembre 2018, la revue Science a exposé pour la première fois le travail de ce laboratoire sur le DelFly Nimble. Depuis ce temps, le laboratoire a continué par peaufiner son robot dans l’objectif de la présenter. Ce qui a été concrétisé le 9 octobre passé par la présentation du mini-drone pollinisateur aux confrères du Guardian par l’un des auteurs du projet et doctorant au sein du MAVLab, Matěj Karásek.

UN DESIGN INSPIRÉ PAR LES MOUCHES À FRUITS

Le 13 Septembre, le laboratoire a publié une vidéo qui nous fait comprendre que le design de leur mini robot était inspiré par le battement des ailes des mouches à fruits et non celui des ailes des abeilles. Ainsi, lorsque ce dernier bat ses ailes, son corps peut facilement s’incliner autour de l’axe principal. L’un des caractéristiques les plus notables auprès de ce bolide est son extrême agilité puisqu’il se déplace avec une agilité ahurissante surtout lorsqu’il prend un virage.

Ce minirobot se caractérise aussi par une vitesse d’accélération pouvant atteindre les 25 km/h. De plus, avec ses 29 grammes, le DelFly Nimble peut rester dans les airs pendant 5 minutes généralement lorsqu’il est complètement chargé. En ce qui concerne ses dimensions, il faut noter qu’il mesure 33 cm de haut avec des ailes de 14 cm de long qui battent à une fréquence de 17 Hz.

Par ailleurs, ce mini-drone est pratiquement le plus abouti du laboratoire en dehors du DelFly Explorer et du DelFly Micro. Contrairement au DelFly Nimble, ces derniers étaient orientés « comme un avion classique » avec une déviations des gouvernes qui sont des éléments mobiles se trouvant sur ses différents axes. D’ailleurs, on retrouve ces gouvernes sur les ailes des avions et ils peuvent facilement être aperçus lorsqu’il y a un décollage ou un atterrissage.

2 AILES BATTANTES POUR SOULEVER 29 GRAMMES

Le minirobot qui prendra la relève des abeilles n’a ni gouvernes, ni queue. Et ses créateurs déclarent : « Il est contrôlé par des ajustements des mouvements de ses deux ailes battantes, inspirés par les mouvements des insectes ». Il faut tout de même remarquer que le DelFly Nimble ressemble beaucoup plus à un croisement entre une libellule et une abeille.

Par ailleurs, il convient de noter que le sort des abeilles est très préoccupant puisqu’elles se font de plus en plus rares. Pour éviter leur disparition, certaines structures ont même envisager de planter des verdures sur des centaines d’hectares. Toutefois, même si le DelFly Nimble qui vient d’être créé a des caractéristiques très prometteuses, il est encore trop tôt d’imaginer des dizaines de ces minirobots accomplir leur mission de pollinisation sur un champ de fleurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here