Je pense que nous pouvons parler de maturité dans les téléphones cellulaires, nous savons ce que nous voulons, où ils doivent aller et tout ce qu’ils doivent faire pour ne pas être incomplets et le Samsung Galaxy S8 + est un de ces exemples. Une équipe avec tout ce que vous pouvez demander et un peu plus de choses.

Samsung a parcouru un long chemin qui l’a conduit à être le plus grand fabricant de téléphones cellulaires dans le monde, a eu des succès et des erreurs, mais sans doute la Galaxie sont aujourd’hui l’objet d’un désir global qui a rêvé et donner lutte en image et présence à tout iPhone (ne lis pas ce macosos, ils vont me tuer rire)

La S8 Plus est l’expression maximale de la marque, apprenez à la connaître.

DESIGN

La tendance totale de l’écran n’est rien de nouveau, le réaliser ou être proche d’eux est peut-être quelque chose de très difficile. Samsung l’a essayé avec ses bords d’écran courbés, esthétiquement beaux, pratiquement ingérables, mais cela n’a pas d’importance, aujourd’hui ces choses ne semblent plus compter, l’objectif est de le rendre beau.

Et pour cela un écran BEAUCOUP plus grand et plus englobant que dans la Galaxie précédente jusqu’à changer la proportion à 18.5:9 et prendre les bords jusqu’à ce qu’ils soient ergonomiquement nuls, il est impossible de couvrir l’écran avec mes doigts, mon pouce ne peut pas tout couvrir et force parfois à utiliser deux mains pour afficher uniquement les notifications. Pour regarder des films, d’autre part, cet écran plus étiré est meilleur (l’original est généralement 21:9).

A côté d’un Moto Z Play, remarquez la différence d’écrans

Oui, ce qu’ils lisent est une critique, parce qu’elle va du beau mais au côté de l’inconfort physique. J’ai des mains plus grandes que la moyenne mais je ne suis pas pianiste, mon pouce n’est pas si préhensile, mais le 6.2″ dépasse ma limite naturelle que je ne peux pas résoudre (il n’y a pas d’extensions pour les doigts Rires) même si l’écran est si brillant, sa clarté, ses couleurs et sa clarté, que l’inconvénient peut facilement être oublié, sans doute il semble excellent.

Le design est pratiquement le même que celui de Samsung pour tout, c’est qu’avec tant d’écran atteignant les bords et au-delà de la seule innovation possible est dans le dos que personne ne voit donc il a le capteur de l’appareil photo, flash, capteur d’empreintes digitales et logo de la marque.

Les dimensions sont 159,5 x 73,4 x 8,1 mm avec environ 172 grammes de poids, il semble plus grand, mais il n’est pas aussi grand en réalité. Il a un bouton supplémentaire, le bouton Bixby, qui peut prêter à confusion le premier jour, mais ensuite on s’habitue à l’avoir (mais on ne l’utilise pas), la poignée est assez bonne même avec des bords arrondis avec écran et la douceur du dos, supporte l’eau et la poussière (IP68), le corps en aluminium et Gorilla Glass 5.

Les couleurs disponibles sont Arctic Silver, Orchid Grey, Black Sky, Black Sky, Maple Gold et Coral Blue, avec connecteur USB-C, prise jack audio 3.5mm (à prendre ! à voir !), plateau pour nanoSIM et MicroSD, le bouton central fait maintenant partie de l’écran bien que Samsung ait inclus des capteurs de pression à la place.

FERRONNERIE

Depuis que nous avons une grande puissance de traitement dans la S8, a l’Exynos 8895 Octa pour le marché international, mais aux États-Unis et en Chine continue d’utiliser Qualcomm avec le célèbre Snapdragon 835, accompagné de 4 Go de RAM et 64 Go de stockage ou 6 Go de RAM et 128 Go de stockage dans la version la plus chère.

Les 128 Go pour un téléphone haut de gamme sont déjà laissés sur une échelle moyenne, il est rare que Samsung n’a pas un de 256 Go, mais il ya slot microSD avec cette capacité maximale.

L’impressionnant écran 6,2″ est AMOLED courbé sur les côtés couvrant 84% de la face avant, une résolution bestiale de 2960×1440 qui donne environ 529 ppi, protégé avec Gorilla Glass 5 et offrant le mode toujours en marche, ce que nous savons bien que nous avons utilisé Motorola il ya quelques années ou Nokias aussi, bienvenue chez Samsung. Supporte HDR10 mais pas Dolby Vision (le LG G6 l’a). Le niveau de contraste et de luminosité est excellent car presque aucun.

Les capteurs en haut sont très nombreux, tout comme le nouvel iPhone X le SGS8+ est plein de capteurs sur cette partie. Sans compter le casque sont six, un LED pour le statut, un illuminateur pour le scanner Iris, le scanner est à droite de la lunette, capteur de proximité, capteur de lumière ambiante, la caméra frontale 8MP et évidemment le casque. Il n’y a pas de capteur en bas. Le capteur d’empreintes digitales est maintenant intégré à côté de l’appareil photo principal.

La caméra a moins de mégapixels que la S7 et tant d’autres mais suit la même ligne de “pixels plus petits mais meilleurs” que presque toutes les marques (sauf Sony) adoptent. 12 MP, f/1.7, 26mm, autofocus à détection de phase, OIS, flash LED, capteur 1/2.5″, pixels 1.4 µm, vidéo à 4K et 9MP photos simultanées, focus tactile, détection de visage, HDR automatique, etc. La vidéo est 2160p à 30fps et 1080p à 60fps. Le frontal atteint 1440p à 30 images/seconde.

La géolocalisation est plus que complète et supporte A-GPS, GLONASS, BDS, GALILEO, rien ne manque, la connectivité dépend de la région, 4G LTE à LTE-A réseaux (4CA) Cat16 1024/150 Mbps. Wi-Fi 802.11 a/b/g/g/n/ac, double bande, Wi-Fi Direct, hotspot, Bluetooth 5.0, A2DP, LE, aptX et le meilleur, connecteur USB-C 3.1, oui, vous devez changer les câbles mais est idéal à cette hauteur pour profiter du 3,1

De loin le fait de garder le jack 3.5mm est l’une des meilleures décisions de Samsung, j’espère qu’ils le garderont.

TÉLÉPHONE

Samsung a généralement son propre UI sur Android (Nougat), le Samsung UX est beaucoup plus poli que jamais, peu à peu il imite un peu sur Android et lui donne des fonctionnalités qui sont indispensables pour ses fans. Il est remarquable à quel point la zone de notification est différente, mais elle a son propre style et est très utilisable.

Le mode Always On est présent avec des fonctionnalités que nous connaissions déjà d’autres marques mais qui entrent maintenant dans l’univers de Samsung (je pense, pour rester), ce qui est intéressant c’est que nous n’avons pas le bouton frontal Samsung typique, la zone a aussi le bouton mais virtualisé sur l’écran, il faut s’habituer à le trouver (une heure et c’est fini).

Dans le lanceur initial, nous avons le verrouillage d’écran typique, mais les deux boutons de fonctionnalité (caméra et appel) peuvent être changés par d’autres applications (bien que l’appel et la caméra sont généralement logiques), la serrure peut être de multiples façons, glisser sans sécurité, un motif, la célèbre broche, les empreintes digitales, la détection du visage et le plus avancé, l’identification Iris.

Je sais que c’est à moitié effrayant, mais il semble devenir à la mode et avec le nouveau mode iPhone X, le mode Samsung prend de la valeur, oui, la détection par le visage est violable, mais Iris, qui devrait être plus avancé, et pas nécessairement autant que la technologie le rend sûr du tout. Mais celui qui vole votre téléphone devrait voler votre œil et je ne pense pas que ce soit le cas, Risa, donc c’est toujours aussi sûr pour la plupart des cas réalistes, sauf l’espionnage et ces mauvaises herbes. Il y a plus d’options de blocage que jamais auparavant.

L’emplacement du capteur d’empreintes digitales, qui est un peu plus rapide, est rare, peu commun et pas qu’il ait un capteur facile à trouver avec vos doigts. En étant d’un côté de l’appareil, vous mettez votre doigt partout (dans l’objectif !) jusqu’à ce que vous le trouviez. Notez que Apple et Samsung ont le “petit problème” non résolu de mettre trop d’écran pour rendre les utilisateurs mal à l’aise.

Les boutons de navigation sont à l’écran dans l’ordre typique de Samsung, c’est à dire inverse de ceux de Google, ils sont interchangeables car maintenant ils vont vers le logiciel. Le clavier est le clavier Samsung Keyboard qui, comme nous le savons, est légèrement différent du stock Android (il apporte une rangée de chiffres, parfait). Inclus sont des applications telles que Microsoft Office, Samsung Pass pour enregistrer les mots de passe et les activer avec Iris ou Fingerprints, le navigateur Samsung inutile, Samsung Health qui peut utiliser des capteurs de pression artérielle et d’oxygène dans le sang.

Bixby est tout un problème, c’est inutile et il n’y a toujours pas d’utilité réelle comme c’est le cas avec Google Now ou comme on l’appelle maintenant. Les assistants sont utiles dans certains contextes, rarement ceux de la plupart des gens.

Le bouton peut maintenant être désactivé mais vous ne pouvez pas lui donner une nouvelle fonction, Sammy n’aime pas qu’ils n’utilisent pas son jouet mais Qui en a besoin ?

Mais ” c’est ce qui vient © ” et ils sont tous, d’Amazon à Microsoft, Google et Apple, tous avec leurs assistants et Samsung sait que ça ne peut pas être laissé de côté, Bixby est un élément central de l’idée mais il est incomplet, inachevé et ne me donne pas grand chose sauf la fonctionnalité intéressante pour identifier une chose basée sur une photo. Il est plus destiné à l’achat/au commerce électronique qu’à être utile à l’utilisateur et ne pas avoir de magasins associés ici est tout simplement inutile, n’auriez-vous pas pu penser d’abord à l’utilisateur et ensuite au magasin ?

Puisqu’ils suivent des fonctions comme multiventanas, les panneaux dans les bords arrondis et étendus que nous avons déjà de l’Edge précédent, qui sont très utiles, option pour des dossiers sûrs, application pour les joueurs, et ainsi de suite. Plus d’applications officielles qu’on ne peut en utiliser mais cela indique qu’il y en a pour tous les types d’utilisateurs. N’oublions pas que sur certains marchés, Samsung Pay travaille pour payer avec l’équipement.

En termes de performances, SGS8+ est en tête du classement à l’exception de plusieurs bancs filtrés de l’iPhone 8, mais bien sûr, il y a plusieurs mois de différence entre les deux.

CAMERA PHOTO

L’appareil photo, tout un thème de nos jours, et le capteur “double pixel” de 12 Mpx en est un, et non le double comme ses rivaux. Il faut préciser que ce n’est pas nécessaire, c’est une mode et à ce titre nous allons voir beaucoup d’équipes avec double caméra mais ce ne sera pas le cas de SGS8+.

Mais sans cela supplémentaire n’est pas que vous remarquez une différence, les photos sont très bonnes, excellentes, pas très différentes de SGS7, une excellente ouverture f/1.7 (équivalent 26mm), détection de phase autofocus, stabilisation optique (OIS) et un flash LED.

Le processeur fait un excellent travail en fournissant une haute vitesse et une qualité de post-traitement, offre “Multi-Frame Image Processing” qui deviendrait la version de Samsung de HDR+, où l’appareil photo prend des rafales pour organiser une photo finale beaucoup plus claire et plus détaillée, éliminant le bruit et améliorant l’éclairage, ce qu’il fait dans le fond sans l’utilisateur remarque.

L’interface a quelques différences avec l’Adroid habituel, y compris des bêtises supplémentaires comme Snapchat ou Instagram, mais directement dans l’appareil photo, il n’est ni nouveau ni original mais vous savez, les filles vont l’adorer.

Il y a beaucoup plus d’ajouts comme des timbres, des effets, la façon de prendre une photo de face et une photo normale en même temps, le mode manuel professionnel, et même de prendre des photos RAW.

La vidéo permet jusqu’à 4K à 30 images/seconde, mais cela a-t-il un sens ? Dans le modèle 64GB certainement pas, ils sont 48Mbps, au-delà de cela la qualité est relativement bonne la quantité d’espace libre empêche ceci d’être un mode raisonnable, je recommande le 1080p qui est totalement logique avec jusqu’à 60fps et environ 28Mbps de données.

Même si nous ne pouvons pas capturer plus de dix minutes de vidéo par chacun, il ya la stabilisation numérique pour tous les modes, la stabilisation optique aussi bien que vous ne remarquez pas beaucoup, en 1080p les pixels restants et la stabilisation numérique aider beaucoup.

MULTIMÉDIA

Avec un tel écran, l’un des objectifs de cette équipe est évidemment d’être capable de fournir une fonctionnalité multimédia complète, de regarder des films et des séries, disons. Cependant, pour la musique, il a Google Play Music et ses propres égaliseurs.

Pour la vidéo, la galerie fait sa propre reproduction sans application dédiée (parmi les applications Galaxy il y a même un éditeur vidéo), et les vidéos, par le format étrange de 18.5:9 se retrouveront toujours avec des barres noires pour adapter soit 16:9 ou 21:9, aucun des deux standards ne correspond à l’écran courant.

Il est curieux que Samsung laisse dans les mains de l’utilisateur des joueurs plus avancés, je ne comprends pas bien cela, l’audio est phénoménal, l’écran impressionnant, le GPU atteint le 4K sans problèmes, ils pensaient même à la sortie pour le USB-C mais on doit aller chercher le VLC ou le BS Player. Je ne comprends pas très bien, mais ils préfèrent probablement un bon joueur étranger au leur qui n’atteint pas ou ne reste pas à mi-chemin.

La galerie Samsung se concentre trop sur les histoires à partager (assez !), possède plusieurs outils de montage.

Une autre chose étrange est qu’il n’a qu’un seul haut-parleur, ok, presque personne ne l’utilise de nos jours, mais être aussi “multimédia friendy” que tout ce que fait Samsung, c’est pauvre.

CONNECTIVITÉ

L’Exynos 8895 de Samsung et le chipset Snapdragon 835 de Qualcomm prennent tous deux en charge les réseaux LTE jusqu’à 1 Gbps, la limitation étant ici, comme toujours, celle du fournisseur de téléphonie. Le standard complet est LTE-A (4CA) Cat16 1024/150 Mbps pour les deux SoC avec une performance similaire selon toutes les analyses bien que je n’aurai pas la chance de l’essayer ici en Argentine avant le siècle prochain Rires

Sur certains marchés, il est disponible en version double SIM où il utilise le même plateau MicroSD pour la deuxième carte SIM.

Pour la connectivité domestique, nous avons le Wi-Fi 802.11 a/b/g/g/n/ac double bande, avec support MU-MIMO avec une modulation 1024-QAM qui donne un punch supérieur à l’habituelle 256-QAM. Ah, non, il n’a pas de radio FM, mais il a une prise jack 3,5mm. Hé !

Pour les appareils que nous avons Bluetooth 5.0 avec A2DP, LE, aptX et ANT+, nous aurons évidemment besoin d’appareils qui sont à la hauteur parce que cette fois est le SGS8 qui est au-dessus de ce que nous avons habituellement à portée de main, permet de connecter jusqu’à deux appareils audio en même temps.

Samsung a également inclus l’antenne NFC pour son système de paiement et les antennes GPS comprennent tous les systèmes, GPS, Galileo (européen), Glonass (russe) et BeiDou (chinois).

Comme je l’ai mentionné dans la section matériel, nous avons le connecteur USB réversible de type C qui offre une connectivité USB 3.1 avec des vitesses maximales de 10Gbps qui sert parfaitement bien pour le concept de DeX Dock qui offre depuis le lancement, de le connecter à un Dock qui transforme le SGS8 en un PC bien personnel, pas très puissant mais déjà capable de fournir ce qui est nécessaire pour une utilisation de base (souvenez-vous la vieille tentative de Motorola Atrix en 2011 avec son lapdock) et que USB passe DisplayPort qui devient ensuite HDMI dans le dock.

En théorie, il devrait être en mesure de fournir de la vidéo en 4K via ce port bien que le bureau est affiché en 1080p à 60fps, et si nous voulons que la vidéo directe via USB Samsung lui-même offre des connecteurs HDMI avec sortie à 4K à 60fps pour aller directement à la TV.

BATTERIE

Le Samsung Galaxy S8+ intègre une batterie 3500mAh non amovible qui, avec un nouveau processeur et un système d’exploitation optimisé, atteint une longévité impressionnante.

Jusqu’à trois jours avec une utilisation normale (principalement l’écran éteint, bien sûr), mais deux jours avec Always On qui garde les indicateurs à l’écran. Parler peut durer 24 heures, naviguer 12, lire 16 vidéos, tout cela est dû à une efficacité accrue dans les deux SoC disponibles, fabriqués en 10nm, et des optimisations pour utiliser les plus petits cœurs pour les tâches les plus courantes.

La plupart de ces SoC n’ont besoin que d’un petit GPU pour le décodeur vidéo et touchent à peine le CPU. L’écran a évidemment une consommation importante avec son QHD+ mais être AMOLED vous permet d’économiser un peu.

Le SGS8+ a également la charge sans fil (Qi), quelque chose que Samsung offre depuis un certain temps dans son équipement haut de gamme (oui, l’iPhone arrive très tard), ainsi que la charge accélérée avec Adaptive Fast Charging et le soutien pour Quick Charge 2.0 qui atteint une pleine charge en une heure et demi, toujours via USB il est plus rapide.

CONCLUSION

Lorsque nous regardons un téléphone dans cette gamme, nous avons tendance à être beaucoup plus strict qu’avec un téléphone bas de gamme. C’est vrai, c’est le maximum que Samsung offre et comme une proposition maximale, nous devons lui donner un rire dur, mais de ne pas avoir peur, la réalité est qu’il est l’un des meilleurs téléphones dans le monde et même avec ses erreurs nous ne pouvons pas le nier.

Cela fait un moment que Samsung n’est pas seulement devenu le plus grand fabricant, mais leur Galaxy S sont les meilleurs et ont donné à l’iPhone un combat si dur qu’ils ont forcé Apple à tenir un calendrier ridicule de sorties pas très innovantes.

Qui plus est, Samsung commence maintenant à ouvrir la voie pour les autres et même si nous avons de très bonnes options dans Huawei, One, Moto, Sony ou LG encore ne monopolisent pas tout ce que Samsung, avec le plus grand portefeuille sur le marché, peut.

Le prix est l’éternelle discussion, il n’est pas cher si vous pensez à tout ce qu’il a mais il est cher si vous pensez que le plus grand modèle “à peine” offre 128 Go de stockage. Peut-être le point le plus faible d’un téléphone haut de gamme.

En Argentine Personal l’offre à partir de 16 999 $ pour les plans noirs très chers ou 18 699 $ pour les plans plus normaux, Movistar passe à 20 399 $, et Claro délire complètement avec quelques 24 499 $ ridicules que je ne recommande à personne. Depuis quelques années, Claro augmente les prix, comme s’ils ne voulaient pas vendre d’équipement, semble-t-il.

En savoir plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici