La plateforme de streaming de Disney a déjà un nom et une date de lancement

2019 sera l’année de consolidation définitive des plates-formes de streaming en tant qu’élément de base du divertissement à domicile. Et les grands, comme Netflix Amazon ou HBO, vont être rejoints par le géant de la plus grande formation de la planète, Disney. L’entreprise nord-américaine retire ses contenus de plates-formes telles que Netflix, comme elle ne le verra qu’à partir de l’année prochaine sur sa plate-forme de streaming. Une plateforme qui a déjà un nom officiel et une date de lancement.

Disney+ est son nom définitif

En août dernier, nous connaissions Disney Play comme nom possible pour la plate-forme, mais finalement, c’est la société elle-même, par l’intermédiaire de son PDG Bob Iger, qui a communiqué que le nom de la plate-forme sera Disney+, en plus de préciser la date approximative à laquelle le service commencera, oui, aux États-Unis. Un service qui ferait ses premiers pas à la fin de 2019, de sorte que l’entreprise a encore un an pour peaufiner le service et offrir une offre qui est en mesure de concurrencer les services de streaming actuels. Ils ont également confirmé de nouveaux contenus qui arriveront en exclusivité sur la plateforme, comme une nouvelle série de l’univers Star Wars, avec Diego Luna jouant l’espion Cassian Andor dans le même rôle joué dans le film Rogue One 2016. Il y aura aussi une autre série originale, cette fois par Marvel, mettant en vedette Loki, jouée par Tom Hiddleston. La nouvelle plate-forme dispose déjà d’un site web opérationnel, sur lequel nous ne pouvons pour l’instant que nous inscrire sur une liste d’attente, grâce à laquelle nous serons informés lorsque la plate-forme sera lancée.

Grâce à ce site web et au communiqué Disney, nous savons que la plateforme aura du contenu en plus de Disney, Star Wars, Marvel, Pixar et National Geographic. L’arrivée de Disney sur les plates-formes de streaming sera sans aucun doute un séisme dans le secteur, même si elle ne garantira pas un chemin de roses pour la plate-forme. Il est évident que Disney est en retard dans le secteur du streaming, bien qu’elle possède déjà 30% de Hulu, et cela pourrait être un handicap contre elle. Mais il est clair que le catalogue Disney et son potentiel sont inégalés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here