De toutes les motos il y en a une qui a évolué de façon concrète et élégante, c’est la Moto G du milieu, la Moto G, qui depuis sa première version a eu un segment défini et l’a soutenue de manière cohérente pendant ses cinq versions.

Moto G est tout ce qu’un milieu de gamme devrait être, même avec la nouvelle idée actuelle de plusieurs versions de celui-ci à la fois dans sa version normale et dans le Plus, que nous allons analyser ici, est ce dont chaque utilisateur a besoin dans cette gamme. Spécifications appropriées, d’excellentes performances, de bons prix et de plus en plus consolidés.

La dernière, la Moto G 5, et sa version Plus ci-dessous….

Design

La première chose qui attire l’attention de cette Moto G 5 Plus est que le design a changé et pour de bon. Il a évolué d’un simple téléphone en plastique à un téléphone en métal (aluminium + polycarbonate) et élégant. Il n’a rien à envier à de nombreux équipements de haute gamme, quelque chose qui attire beaucoup d’attention et sans oublier que nous ne faisions que tester le modèle d’or (bien sûr, je ne suis pas un fan des téléphones dorés mais je comprends ceux qui les aiment).

Le changement pour la ligne G est remarquable, il s’agit presque d’un équipement “premium” comme on le voit dans le haut de gamme mais orienté vers un segment inférieur. Ce n’est pas courant, ça arrive parfois, et cette fois c’est Moto qui a remonté le moral.

Visuellement c’est très joli, je dois l’admettre, le seul détail “samsung” est le détecteur d’empreintes digitales sur le devant, je dis Samsung parce qu’ils y mettent généralement non seulement ce capteur mais le bouton. Dans ce cas, il ne s’agit que du capteur (il peut avoir un autre emplacement ou une autre forme). A l’avant, on remarque aussi les capteurs frontaux, la caméra, l’écouteur et le bord métallique qui évite les impacts directs sur le verre (une défaillance dans de nombreux haut de gamme qui cherchent à atteindre les bords à tout prix avec l’écran) mais en retour donne une très grande lunette.

Le dos est élégant et le capteur de l’appareil se détache à côté du double flash, le logo Moto au milieu et pas beaucoup plus. Dans la partie inférieure, nous avons le microphone, le connecteur microUSB et les écouteurs. A l’arrière, nous avons le curseur avec la carte SIM et la carte MicroSD.

Les seuls boutons sont les deux boutons de volume et le bouton de verrouillage.

Les dimensions sont de 150,2 x 74 x 7,7 mm pour un poids de 155 g, il n’y a pas accès à la batterie car elle n’est pas interchangeable.

Ferronnerie

A l’intérieur des spécifications sont plus que suffisantes pour la portée, un Snapdragon 625 similaire au Moto Z Play, avec huit cœurs Cortex-A53 à 2,0 GHz, un GPU Adreno 506, des combinaisons de 2,3 et 4 Go de RAM selon le pays et le modèle, un stockage de 32 Go ou 64 Go. Oui, une portée moyenne qui commence à 32 Go, c’est rare mais devrait être la norme.

L’écran est un écran LCD IPS 5.2″ 1920×1080 IPS de 5.2″ qui semble TRES bon en luminosité et contraste, utilisant Gorilla Glass 3 comme protection.

Le capteur de l’appareil photo s’est avéré très bon, avec seulement 12MP a une meilleure clarté et qualité que plusieurs appareils photo d’un nombre de mégapixels plus élevé, une fois de plus Moto améliore ce qui a toujours été le plus grand problème de ses terminaux, l’appareil photo. Complet avec f/1.7 et double flash, vidéo 4K et caméra frontale 5MP.

La connectivité est 4G LTE, WiFi 802.11 a/b/g/g/n, Bluetooth 4.2, GPS, GLONASS, radio FM et connecteur microUSB 2.0 (pas encore USB-C intégré).

La batterie est de 3000mAh inamovible.

TÉLÉPHONE

Il n’y a pas grand-chose à ajouter à l’expérience Android 7.0 presque pure que Moto G5 Plus offre, c’est que quelque chose que je commente toujours dans les commentaires est à quel point il est propre comme une interface et comme Android.

A cela s’ajoutent quelques détails qui ne déforment pas l’expérience parce qu’ils ne sont pas si enracinés dans l’OS et sont plutôt des applications agrégées. Un changement est, par exemple, qu’une diapositive vers la gauche nous donne Google Now et qu’il n’y a aucun moyen de le modifier.

Android Nougat nous donne la possibilité de faire multiventana et la résolution de l’écran l’aide.

Des gestes Moto Actions sont ajoutés pour allumer la lampe de poche ou l’appareil photo avec différents mouvements et le capteur d’empreintes digitales fonctionne très bien et rapidement.

En revanche, les performances se limitent à l’utilisation de noyaux A-53 comme dans la quasi-totalité de la gamme moyenne.

CAMERA PHOTO

Comme je l’ai mentionné dans la section matériel, le capteur de la caméra s’est sensiblement amélioré par rapport aux versions précédentes, il y a encore place à l’amélioration, mais c’est déjà une caméra plus sérieuse.

Avec 12 MP, une ouverture de f1,7 et un double flash pour deux tonalités, un autofocus deux pixels et une détection de phase, tout ce qu’un appareil photo devrait avoir cette année.

Le capteur avant est plutôt limité avec 5MP et f2.2 mais peut gérer la vidéo à 1080p à 30fps.

Comme toutes les dernières Moto, l’appareil offre un mode simple et un autre beaucoup plus complet avec ralenti et photographie professionnelle où nous pouvons ajuster les préréglages à notre goût “presque” comme dans un vrai appareil photo mais sans RAW ou beaucoup.

La qualité est bien meilleure que les autres Moto G et rivalise même avec la Z, la HDR est parfois un peu agressive, la vidéo en 1080p est stabilisée mais pas en 4K. En 1080p permet jusqu’à 60 images/seconde.

Exemple de vidéo à 1080p :

MULTIMÉDIA

La seule différence par rapport au reste des équipements du marché pourrait être la radio FM, mais au-delà elle utilise tous les défauts d’Android 7.

Pour regarder des vidéos sous-titrées, je recommande de télécharger un autre lecteur du magasin. Le reste est géré par Google Photos, ce qui est plus que suffisant pour gérer les photos. Plus la galerie d’avant comme c’est le cas sur presque tous les ordinateurs, ils laissent tout à Google.

Pour la musique est la même chose, Google Play, pour jouer de la musique est suffisant, mais encore une fois, il est possible qu’ils veulent une expérience plus personnelle et utiliser quelque chose de libre du magasin qu’il ya beaucoup.

CONNECTIVITÉ

Le Moto G5 Plus est vendu dans une grande variété de marchés avec une offre excédentaire de réseaux, avant d’acquérir un tenir compte de cela, il existe même des modèles SIM double (sont laissés sans la fente microSD) et pour tous les types de réseau.

En plus de la connectivité supplémentaire, nous avons un très bon WiFi 802.11 a/b/g/g/n, dual-band, qui offre WiFi Direct et sert de hotspot.

Bluetooth est 4.2 avec A2DP, LE, EDR, sur certains marchés est vendu avec NFC, a également A-GPS et GLONASS et connecteur microUSB 2.0

Il est rare qu’en 2017 et avec la Moto Z ayant l’USB-C opter pour l’ancien connecteur, après tout toute l’industrie est en migration, c’est rare.

BATTERIE

La batterie est encore une fois phénoménale, 3000mAh pour le Snapdragon 625 est une très bonne batterie qui donne une durée de plus d’une journée. Ceci combiné avec le TurboPower qui permet le chargement de l’équipement en peu de temps est très intéressant.

Le chargeur est de 15 W, le TurboPower est le même que le QuickCharge 2.0 de Qualcomm, de marque uniquement. Quand il est chargé, il devient un peu chaud, rien de grave.

CONCLUSION

Motorola (parce que maintenant, il semble que Lenovo l’appelle de nouveau comme ça) a fait un excellent travail avec la ligne G, mais ces dernières années est entré dans la phase de confusion avec les modèles avec la normale, plus et jouer, ma recommandation est de toujours rester du côté du Plus et si vous ne donnez pas le budget aller seulement vers le commun (le standard G5).

Le G5 Plus est un excellent équipement avec un excellent prix et une excellente disponibilité compte tenu du marché, d’accord, commencent à apparaître rivaux de Huawei ou Samsung le cas échéant, mais si l’idée est d’avoir un “fer”, un équipement résistant qui dure longtemps et est fiable, ils ne feront pas une erreur.

Tout n’est pas en or non plus, des détails mineurs comme l’utilisation de microUSB 2 ou la confusion de sous-modèles n’aident pas parfois, mais cet équipement est pour durer quelques années tranquillement comme une des bonnes options du marché.

Le prix varie d’un opérateur à l’autre et selon les forfaits, Personal l’offre de 6500$ et Movistar à 6800$, j’ai vu que Claro offre le G4 Plus le plus cher encore (plus de 8k) et n’est même pas le 5 !

Avec ces prix, il y a beaucoup d’équipements concurrents qui sont à la hauteur de la tâche, mais je pense que celui-ci offre des spécifications supérieures à la moyenne que l’on voit rarement sur notre marché.

En savoir plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici