Fringe la saison 5 : Retour vers le futur

Le 20 avril 2012, les spectateurs de la série Fringe ont eu une étrange surprise. Démarrant sur un texte déroulant à la Blade Runner, l’épisode qu’ils découvraient avait alors fait un bon de plusieurs décennies dans le futur. En 2036, de nouveaux personnages, comme la fille d’Olivia (Anna Torv) et de Peter (Joshua Jackson), venaient se mêler à quelques anciens, néanmoins tous plongés dans un monde sous le contrôle des Observateurs, ces visiteurs du futur qui, avant de nous envahir, n’avaient que pour seule tache d’observer sans intervenir. Intitulé Armée secrète, ou Letters of Transit en version originale, cet épisode suivait le combat d’une résistance clandestine contre le pouvoir des Observateurs et était finalement notre porte d’entrée vers les 13 épisodes d’une cinquième saison qui serait également la dernière.

L’histoire autour de la série Fringe

Synopsis : 2036. Les Observateurs dirigent le monde d’une main de fer, ils restreignent les libertés, étouffent toute contestation et contaminent progressivement l’atmosphère pour que seule leur espèce puisse survivre sur Terre. Mais tout n’est pas perdu. Une série de cassettes vidéo conservées dans l’ambre contient des détails d’un plan établi pour renverser les Observateurs, et sauver la planète et ses habitants. L’équipe de Fringe entreprend alors la plus importante de ses missions : récupérer les cassettes, suivre les indices, déchiffrer le code et préparer sa contre-attaque pour sauver l’humanité. Retrouvez le scientifique Walter Bishop, l’agent du FBI Olivia Dunham et Peter Bishop, aidés de leur fille Henrietta, devenue adulte, pour 13 épisodes riches en combat, en surprises et en sacrifices dans cette ultime saison de Fringe.

Peter, Walter et Astrid viennent tout juste d’être sorti de l’ambre dont ils étaient prisonniers par Henrietta, Etta pour les intimes (Georgina Haig). Cette jeune blonde pleine de ressources qui travaille pour la division Fringe en 2036 est la fille de Peter et Olivia. Séparée d’eux depuis ses 3 ans lors de l’invasion des Observateurs, Etta retrouve enfin ses parents à un moment critique pour l’humanité. Le projet de ces êtres supérieurs débarqués du futur ne s’arrête pas à la seule suprématie sur les peuples. Là d’où ils viennent, la Terre n’est plus qu’une planète polluée et surpeuplée. C’est pour cette triste raison qu’ils ont remonté le temps pour occuper une Terre encore habitable. A ceci près qu’ils ont aussi la volonté de modifier notre atmosphère, mais Walter (John Noble) a prévu un plan pour les vaincre. Ce dernier est enregistré sur des vieilles cassettes vidéo que nos héros vont devoir retrouver et suivre les instructions.

Rares sont les séries à pouvoir s’autoriser une telle ellipse temporelle au risque de faire perdre à son spectateur tous ses repères. Cependant, entre les phénomènes paranormaux et les histoires de mondes parallèles ou alternatifs, Fringe est une série plutôt à part. Située entre X-Files et Lost, les disparus, cette série imaginée par le réalisateur J.J. Abrams et ses deux comparses de scénaristes Alex Kurtzman et Roberto Orci aura donc officié pendant cinq ans, après plusieurs remaniements de durée (les épisodes passant de 50 à moins de 40 minutes de la saison 1 à 2) ou de changement de case de programmation sur la chaîne Fox. Avec une baisse d’audience constante, cette saison 5 sera aussi celle qui sera la moins suivie. Alors que la moyenne de la première saison avait pu approcher et une fois dépasser les 13 millions de téléspectateurs américains, celle de la dernière saison avoisine les 3 millions.

On ne peut pas dire que l’ambition ait été vue à la baisse pour autant. Cette plongée dans ce futur dystopique inclus de nombreux plans à effets spéciaux avec une grosse transformation de New York, Central Park n’étant plus qu’une zone plane et grise survolée par quelques monorails. Suivant la logique du reste de la série, les épisodes de la saison 5 se suivent de l’un à l’autre mais possèdent chacun leur propre sujet avec un indice ou objet supplémentaire découvert pour mener à bien le plan de Walter. On appréciera les retours de personnages secondaires vieillis pour l’occasion, qu’il s’agisse de Nina Sharp (Blair Brown), ancienne directrice de Massive Dynamics, ou de l’agent Phillip Broyles (Lance Reddick), toujours à la tête de la division Fringe, mais désormais chargée uniquement de la surveillance des crimes entre êtres humains.

Pour les fans de la série, on regrettera très vite l’absence de William Bell, l’ami et ennemi Walter Bishop interprété par le cultissime Leonard Nimoy. Ce personnage souvent caché a été très important dans le déroulement des quatre premières saisons. Bell n’est qu’entraperçu lors de l’épisode d’introduction de la saison 4 et complètement oublié dans les 13 autres de la saison 5. Dans ce même épisode, le personnage de Walter semblait presque complètement transformé suite à une opération. Or, lorsque la dernière saison commence, on retrouve le gentil savant fou que l’on connaissait depuis le début. Certes, il y a quelques perturbations psychologiques qui surgissent de temps en temps, mais elles restent trop sporadiques et n’influent pas directement sur l’histoire. Il en sera de même pour Peter au milieu de la saison.

Alors que cette dernière se présente très vite comme une course contre la montre, il y a de très nombreux moments où les personnages s’arrêtent pour converser de choses et d’autre. Même si la présence de ces nombreuses pauses dans l’action semble incohérente, elles permettent toutefois de créer de beaux moments de complicité et d’émotion entre nos héros qui vivent leur dernière aventure. Compte tenu de ce qu’ils traversent et ont traversé, on a aussi envie de les étreindre un bon coup avant de repartir en lutte contre les Observateurs. Même s’il n’a pas plu à tous les fans, la fin un peu téléphonée mais toute aussi respectable n’est pas suffisamment spectaculaire pour être à la hauteur des précédentes fins de saison.

La série Fringe se conclut donc sur une cinquième saison plutôt honnête, bien qu’avec un final assez décevant qui boucle plus ces 13 derniers épisodes que clôturant la série toute entière dans le feu d’artifice annoncé.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here