Comment sont hébergés les sites de streaming ?

Le streaming est devenu une forme populaire de visionnage de films, de séries, de documentaires, etc. Ceci peut s’expliquer par plusieurs raisons. Tout d’abord, le développement d’internet et la création de périphériques de plus en plus performants. Il est vrai que c’est le sens du partage qui mit en avant avec ces sites de streaming. Mais ces derniers, ont la plupart du temps des problèmes avec la justice. Ce qui les oblige à être très inventifs pour pouvoir survivre.

L’hébergement des sites de streaming

Les sites de streaming sont la plupart du temps illégaux. En fait, ces plateformes proposent du contenu gratuit aux internautes. Alors que ces œuvres sont soumis aux droits d’auteur. Il faut donc comprendre que les sites de streaming qui ne demandent pas de paiement sont totalement dans l’illégalité, ainsi que les internautes qui les fréquentent.

Il est également important de préciser que l’Etat français a pris certaines mesures pour arrêter ces sites ainsi que leurs administrateurs. C’est pour cela que ces derniers prennent des précautions pour éviter que leurs identités ne soient révélées.

Ainsi, pour héberger leurs sites de streaming, deux possibilités s’offrent à ces administrateurs. Soit le faire surplace en France, soit à l’étranger. La première possibilité est plus risquée car en cas d’enquête, il serait plus facile d’obtenir des informations.

Cependant, en matière d’hébergement tout dépend de la nature et du contenu que vous partagez sur votre plateforme de streaming. Ainsi, si votre site n’est pas assez populaire, vous ne courez pas de risque d’être poursuivi. Toutefois, il faut aussi dire que la répression dépend de ce que vous publiez.

Par exemple, la fermeture de Films-regarder.co s’explique par le fait que le site avait une forte popularité et qu’il propose un contenu varié et actualisé. Effectivement, si un site de streaming dispose de musique française, de livres électroniques ou de porno, il a plus de chance d’être poursuivi.

Pour éviter les poursuites, la plupart des grands sites de streaming décident donc de réaliser leur hébergement hors de France. En effet, il faut savoir que certains pays d’Europe n’interdisent pas ces sites. Ainsi, ces plateformes ont leurs hébergeurs un peu partout dans le monde, parfois en Asie et ailleurs.

De même, pour éviter de se faire attraper, les administrateurs évitent de fournir des informations aux hébergeurs. Ils se font donc enregistrer en suivant beaucoup de règles de confidentialités. Ainsi, ils évitent de donner les informations relatives à leurs comptes bancaires ou leur connexion internet.

L’hébergeur n’a donc pas l’adresse IP de ces administrateurs. Le paiement peut se faire en utilisant des monnaies électroniques ou des moyens difficilement traçables. Ils font donc confiance à des hébergeurs privés en insistant sur la discrétion.

Dans certains cas de figure comme la fermeture de Films-regarder.co, la dénonciation peut venir d’un tiers. Ainsi, un ancien membre furieux peut être à l’origine du blocage d’un site de streaming et de l’arrestation de l’administrateur. Mais qu’est-ce qui justifie cet acharnement de l’Etat français contre ces plateformes de streaming ?

Les sites de streaming dans le collimateur de la justice française

Le gouvernement français a pris à bras le corps le problème des sites de streaming depuis des années. Ceci pour une raison principalement pécuniaire. En effet, les plateformes de streaming causeraient des millions d’euros de manque à gagner aux ayant droit.

C’est donc pour cela que depuis un bon nombre d’années la justice française a mis sur pied la loi Hadopi. Avec cette dernière, il y a un cadre de loi et une branche de la gendarmerie consacrée à la poursuite des administrateurs des sites de streaming.

Ainsi, au fil des années on a eu la fermeture de Films-regarder.co, zone de téléchargement, cpasbien et autres. Ces derniers étaient des géants en ce qui concerne le streaming. Cependant, il faut dire que les administrateurs de ces sites réussissent à trouver des moyens pour survivre.

Effectivement, ils créent des clones, ce sont des sites web qui proposent le même contenu mais qui changent simplement d’adresses et d’hébergement. Au vu de ces nouvelles techniques, l’état a demandé à l’assemblée d’établir un nouveau projet de loi pour pouvoir bloquer ces plateformes.

D’ailleurs depuis, quelque temps les décisions de justice vont dans le sens de bloquer un site, mais également ses futurs clones.

En savoir plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici