Artemis Fowl’ sort une bande-annonce : Kenneth Branagh tente de créer Harry Potter de Disney

Disney ne s’arrête pas. Maintenant que le débat sur le remake du “Roi Lion” s’est calmé, voici la première bande-annonce de “Artemis Fowl”, une tentative de franchise qui est aussi le nouveau film de Kenneth Branagh. Première dans les salles de cinéma le 9 août 2019.

Le film adapte le premier livre d’une saga littéraire populaire créée par Eoin Colfer. Les histoires sont différentes, bien sûr, mais comme il s’agit d’une série de livres de fantaisie sur un adolescent spécial et un monde magique secret, il semble clair que Disney cherche son propre Harry Potter, ce que Fox n’a pu faire avec Percy Jackson. Nous verrons s’il y a plus de chance avec cette adaptation (écrite par Conor McPherson), pour le moment le teaser montre peu :

    • Spanish Trailer :
    • Video en version originale avec sous-titres :

Le scénario de’Artemis Fowl’ est développé en Angleterre, Irlande du Nord et Ho Chi Minh Ville. Le protagoniste est un jeune génie de 12 ans, descendant d’une famille légendaire d’esprits criminels, qui est impliqué dans une bataille de force et de ruse contre une race puissante et cachée de fées qui pourrait être derrière la disparition de son père.

Ferdia Shaw fait ses débuts au cinéma dans le rôle d’Artemis Fowl ; Lara McDonnell donne vie au capitaine Holly Short, un lutteur elfe énergique, qu’Artemis kidnappe pour demander une rançon aux fées de l’or ; Judi Dench joue Commander Root, leader de la division reconnaissance de LEPrecon, la police des fées ; et Josh Gad joue Mulch Diggums, un nain kleptomaniac qui essaie de sauver Holly Diggum, une kleptoman La distribution est complétée par Miranda Raison, Nonso Anozie, Hong Chau et Nikesh Patel, entre autres.

Apparemment, Kenneth Branagh apparaît aussi dans le film en camée. Voici quelques déclarations accrocheuses du réalisateur comparant’Artemis Fowl’ avec’The Godfather’ :

“Pour être honnête, une histoire qui… ne la prenez pas trop littéralement, la structure d’une histoire que je trouve intéressante est celle que l’on voit du point de vue des enseignants, le grand classique,’The Godfather’. Michael Corleone, comme vous vous en souvenez peut-être au début du premier film, bien qu’il connaisse les affaires dans lesquelles sa famille est impliquée, est quelqu’un qui a fait son service militaire. Il n’est pas tout à fait conscient de ce que fait son père, exactement.

Et je pense qu’Artemis a ça, mais à la fin du film, il doit faire face à la réalité : ” Eh bien, est-ce qu’il devrait le faire aussi ? est-ce que je crois en ce que je fais ici ? suis-je derrière ça ? Nous sommes dans un monde qui, je l’espère, offre un autre type de plaisir, de divertissement et d’aventure, mais aussi de goût.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here