2005 – 2012 : Batman par Christopher Nolan 07-22-2012

Vous comptez voir The Dark Knight Rises cette semaine mais vous souhaitez vous faire une petite piqure de rappel avant tout en améliorant votre connaissance de la trilogie afin de briller en société ? Ou alors vous n’avez vu aucun des films et vous souhaitez tout de même être à jour pour voir le dernier film ? Alors ce dossier est pour vous.

BATMAN BEGINS (2005)

En Janvier 2003, Christopher Nolan est engagé par Warner Bros. pour réaliser le reboot de Batman. La tâche est de taille puisqu’il s’agit de relancer une franchise et un personnage dont l’image fut grandement écorchée et rendue ridicule par les films de Joel Schumacher.

Le scénariste David S. Goyer (trilogie BladeDark City) est alors engagé sur le projet et commence à réfléchir avec Christopher Nolan sur la direction à prendre. Ils décident de raconter les origines du personnage et plus particulièrement le parcours de Bruce Wayne vers Batman, ce qui est une histoire encore jamais révélée. David S. Goyer explique lui-même que dans le comic-book, le procédé se passe extrêmement vite après la mort de ses parents. Le seul à avoir exploré cette piste est Frank Miller avec « Year One » (1987) qui commence avec l’arrivée de Bruce à Gotham après plusieurs années d’absence et l’idée de devenir Batman déjà en tête. Nolan et Goyer décident donc de raconter les voyages de Bruce Wayne en se basant sur l‘histoire « The Man Who Falls » (1989) de Denny O’Neil. Leur but étant de créer chez le spectateur de l’intérêt pour Bruce Wayne, pas seulement pour Batman. Dans cette optique, Robin n’apparaît pas pour conserver l’intrigue autour de Bruce Wayne/Batman. On peut également supposer que le personnage n’apparait pas pour éviter de rappeler les douloureux films de Joel Schumacher.

Pour le reste du film, Nolan et Goyer ont puisés leur inspiration dans « Un Long Halloween » (1996) de Jeph Leob ainsi que de « Year One » pour le personnage de James Gordon.

Concernant les méchants utilisés dans Begins, Nolan s’est tourné vers des personnages encore jamais apparus dans les précédents films de Tim Burton et Joel Schumacher : Ra’s al Ghul, l’Épouvantail et Carmine Falcone. Victor Zsasz fait également une apparition.
Ra’s al Ghul est un personnage bien connu des fans de Batman mais dont les aspects plus fantastiques (Le « puit de lazare » qui lui procure son immortalité, principalement.) ont été mis à l’écart. Dans le film, il est le leader de la ligue des Ombres et mentor de Bruce Wayne durant son entraînement. L’Épouvantail, alias le docteur Jonathan Crane, est un psychologue à l’asile d’Arkham et teste une drogue qui fait ressortir chez les patients leurs peurs les plus profondes. Christopher Nolan a porté son choix sur ce personnage car il s’accorde parfaitement avec le thème du film, à savoir la phobie. Enfin, Carmine Falcone est un des plus puissants chefs de la pègre de Gotham City. Le personnage fit sa première apparition dans « Year One » et fut par la suite au cœur de l’intrigue de « Un Long Halloween ».

Christopher Nolan composa son casting de nombreuses stars prestigieuses comme Christian Bale qui incarne Bruce Wayne et Batman. Katie Holmes incarne un nouveau personnage, Rachel Dawes, qui est une amie d’enfance de Bruce  et assistance du procureur Carl Finch. Gary Oldman joue le rôle de James Gordon, un des rares policiers à ne pas céder à la corruption qui devient un allié précieux de Batman. Michael Caine est Alfred, le fidèle majordome de Bruce Wayne. Le reste du casting se compose de Liam Neeson dans le rôle de Ra’s al Ghul, Morgan Freeman dans le rôle de Lucius Fox, Cillian Murphy joue le rôle de Jonathan Crane et Tom Wilkinson joue le rôle de Carmine Falcone.

Le film sorti le 15 Juin 2005 en France et le 17 Juin aux USA et fit un succès commercial et critique. Le jeu de Christian Bale ainsi que la direction artistique réaliste et sombre proposée par Christopher Nolan ont réussis à réintroduire le personnage au cinéma de manière crédible, sombre et ambitieuse.

THE DARK KNIGHT (2008)

Trois ans après le premier film, et Le Prestige entre-temps, Christopher Nolan réalise la suite tant-attendue à Batman Begins. En effet, l’attente était grande pour celui-ci grâce au succès du premier opus et surtout car la fin de « Begins » annonçait l’arrivée du méchant le plus célèbre et iconique de l’univers Batman : Le Joker.

Christopher Nolan et David S. Goyer ont de nouveau composé la trame générale ensemble, citant de nouveau « Un Long Halloween » comme leur principale source d’inspiration pour tout l’arc de Harvey Dent et sa relation avec Batman et Jim Gordon. « The Killing Joke » (1988) d’Alan Moore servit également d’inspiration pour le Joker. Christopher Nolan et son frère, Jonathan Nolan, ont ensuite écrit le script. Ils avaient déjà collaboré ensemble pour Memento et Le Prestige.

L’action du film se situe six mois après Batman Begins. Batman et Jim Gordon décident d’inclure le nouveau procureur Harvey Dent dans leur plan de lutte contre la pègre. Au même moment, le Joker prend de l’importance dans le milieu criminel en tuant un de ces chefs et en volant de l’argent appartenant à la mafia. Ce dernier lance alors un ultimatum à Batman : un meurtre chaque jour jusqu’à ce que Batman révèle son identité.

Une des premières décisions prises par le réalisateur est de ne pas présenter les origines du Joker, contrairement à ce que Tim Burton avait fait dans premier « Batman ». Ce choix se veut plus fidèle au personnage puisque, dans le comic-book, ses origines n’ont jamais été vraiment définies. Comme il le mentionne lui-même dans le film, il existe plusieurs histoires différentes si bien que personne ne connait la véritable version. Néanmoins, la plupart racontent que le Joker est tombé dans un bain de produits chimiques qui ont rendu sa peau blanche, ses cheveux verts et sa bouche s’étirant en sourire permanent. Dans le film de Christopher Nolan, le Joker possède deux cicatrices faites au couteau au coin des lèvres tandis que le reste de son apparence est du maquillage et une coloration des cheveux. Le script des frères Nolan présente le personnage comme un criminel psychopathe dont le but est de bouleverser l’ordre social par le chaos. L’influence de « The Killing Joke » se fait ressentir dans le script par la relation ambigüe entre le Joker et Batman. En effet, le Joker ne souhaite pas tuer Batman mais apprécie leur rivalité. Ils se complètent et l’un n’est rien sans l’autre. Un thème qui a été abordé par de nombreux auteurs dans le comic-book. Dans le film, il est interprété par Heath Ledger qui eut la lourde tâche de succéder à Jack Nicholson. Sa prestation fut récompensée par l’Oscar du Meilleur acteur à titre posthume après sa mort en Janvier 2008.

Le second méchant du film est Double-Face alias le procureur Harvey Dent. « Le chevalier blanc » de Gotham jusqu’à ce qu’il finisse défiguré et que son combat contre la pègre le transforme en dangereux meurtrier dont les actes se jouent à pile ou face. Le surnom d’Harvey Dent redéfinit celui donné depuis longtemps à Batman, qui est « le chevalier noir ». Dans le film, Il est interprété par Aaron Eckhart. Le personnage avait déjà été interprété par Billy Dee Williams dans Batman de Tim Burton (seulement en tant que Harvey Dent) et par Tommy Lee Jones dans Batman Forever de Joel Schumacher.

Le reste du casting est composé des anciens de Batman Begins avec l’arrivée de Maggie Gyllenhaal pour reprendre le rôle de Rachel Dawes, Ng Chin Han dans le rôle du comptable Mr.Lau, Eric Roberts dans le rôle de Sal Maroni et enfin Cilliam Murphy qui reprend le rôle de l’Épouvantail le temps d’une scène.

Le film est sorti le 13 Août 2008 en France, et le 18 Juillet 2008 aux USA. Il fut acclamé par la critique et est considéré comme un des meilleurs films de l’année 2008. Son succès au box-office fut retentissant avec actuellement une recette de plus d’1 milliard de dollars.

THE DARK KNIGHT RISES (2012)

C’est donc quatre ans après The Dark Knight que sort le dernier opus de la trilogie de Christopher Nolan. Fin souhaitée par le réalisateur qui voulait offrir une conclusion à l’histoire commencée dans Batman Begins. Le scénario fut une fois encore conçu par Christopher Nolan et David S. Goyer, puis écrit par Christopher Nolan et Jonathan Nolan.

Le réalisateur admet que même si la trilogie ne fut jamais conçue comme telle au départ, chaque film possède un thème central : la peur pour Batman Begins, le chaos pour The Dark Knight et la douleur pour The Dark Knight Rises.

L’action du film se situe huit ans après The Dark Knight. Huit années durant lesquelles Batman fut contraint à l’exil car activement recherché par la police, ayant endossé les crimes de Double Face pour conserver intacte la réputation d’Harvey Dent. Un sacrifice qui porta ses fruits puisque Gotham City vivait prospère jusqu’à l’arrivée de Bane, un dangereux criminel dont le seul but est de réduire la ville en cendres.

Allant à l’encontre du studio qui souhaitait l’Homme-Mystère comme le méchant principal de ce troisième opus, le choix de Christopher Nolan s’est porté sur Bane. Un choix très audacieux puisque Bane est méconnu du grand public, et dont l’image doit être complètement reconstruite puisque le personnage fut réduit à un rôle de crétin qui n’arrive pas à s’exprimer autrement que par des grognements dans Batman et Robin de Joel Schumacher.
Dans le comic-book, Bane est pourtant bien connu des fans suite aux événements de « Knightfall » (1993) dans lequel il brise le dos de Batman. Il fait partie des ennemis les plus puissants, physique et intellectuellement, du chevalier noir.
Un choix judicieux de Christopher Nolan car Batman n’avait pas encore rencontré d’adversaire aussi puissant (en combat) dans les films précédents. Batman connait déjà les techniques de combat de Ra’s al Ghul puisque c’est ce dernier qui l’a entraîné. Quant au Joker, il est un adversaire plus stratège que physique. Bane possède l’avantage d’être une véritable force physique brute et un fin stratège criminel. Un adversaire donc de taille pour Batman dans ce dernier opus. Dans le film, il est interprété par Tom Hardy qui a déjà prouvé sa forme bestiale dans des films comme Bronson ou Warrior.

Rejoignant également le casting, Anne Hathaway dans le rôle de Selina Kyle/Catwoman. Un personnage jamais complètement noir ou blanc, s’alliant aux méchants ou à Batman selon son intérêt personnel. Il sera curieux de voir comment elle s’intègre à l’intrigue du film et si la performance d’Anne Hathaway saura faire oublier celle de Michelle Pfeiffer dans Batman : le défi de Tim Burton.

Parmi les autres nouveaux, il y a Joseph Gordon-Levitt et Marion Cotillard dans le rôle de deux nouveaux personnages : le policier John Blake et une employée de Wayne Enterprises, Miranda Tate. Le reste du casting reste inchangé depuis « Batman Begins », nous pouvons toutefois noter que The Dark Knight Rises marque la première fois qu’un même acteur endosse le costume de Batman trois fois de suite. (Michael Keaton n’ayant fait que deux « Batman » tandis que Val Kilmer et George Clooney ont fait un film chacun dans la saga initiale.) De même que Christopher Nolan devient le premier réalisateur à compter trois films Batman dans sa filmographie.

The Dark Knight Rises aura-t-il un succès aussi spectaculaire que The Dark Knight ? Va-t-il rompre la malédiction des « 3 » et être aussi bon si ce n’est meilleur que son prédécesseur ? Réponse dans les salles le 25 Juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here